Linogravures et Bois Gravés

Une passion est née pour ce matériau destiné à recouvrir les sols de nos maisons, mais que les artistes, dont de très grands (Alechinsky, Matisse, Picasso, entre autres), ont détourné pour en faire les œuvres que l’on connait.

J’imprime souvent mes linoléums gravés, sur papier soie, pour privilégier la transparence, mais aussi parce qu’il y a une alchimie bien particulière qui s’opère entre ce papier et l’encre, les textures picturales s’enrichissent d’une brillance et d’une intensité propre à cette rencontre-là.

J’utilise aussi les superpositions qui sont aussi l’objet de ma recherche plastique.

La Nouveauté 2019, c’est l’apparition du bois qui vient supplanter le linoléum. On parle donc maintenant de xylogravure ou bois gravé. Il s’agit toujours d’une taille d’épargne, pour un résultat proche de celui de la linogravure.

 

Fermer le menu